CASTÉRA-GOUJET

Ouvrier boulanger à Bordeaux en 1824, vraisemblablement membre d’une organisation de compagnons affiliée plus ou moins directement au Devoir du Tour de France. Il fut condamné à trois mois de prison pour avoir été un des promoteurs d’un mouvement collectif des ouvriers boulangers de Bordeaux qui avaient décidé de quitter la ville pour protester contre l’organisation, par la municipalité, d’un service de placement des compagnons de leur métier. Cent quinze compagnons furent ainsi encerclés dans une grange aux portes de la ville et ramenés dans celle-ci par la gendarmerie. La grève, qui continuait, fut brisée par la mise à la disposition des patrons boulangers, par l’autorité militaire, de cent vingt soldats capables d’exercer les emplois vacants. Cinquante-neuf autres compagnons boulangers furent arrêtés pour avoir demandé, au cours d’une manifestation, la libération des emprisonnés. Voir Balland Pierre*, Marion Pierre*, Pellet Bernard*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28212, notice CASTÉRA-GOUJET, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 18/1110.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément