CAZIN

Né vers 1756. Babouviste. Condamné par la Haute Cour de Vendôme, en 1797, à la déportation. Homme du peuple. Il fut incarcéré au fort national de l’île Pelée, en rade de Cherbourg, du début du mois d’août 1797 à la fin du mois d’avril 1800. Il vécut ensuite dans l’île d’Oléron en une sorte de résidence surveillée, de mai 1800 jusque dans le courant de 1802, et fut libéré. Il vivait encore en 1830, et Félix Lepeletier demandait pour lui, à Dupont de l’Eure, le bénéfice de l’amnistie. Voir Blondeau*, Buonarroti Philippe*, Germain Charles*, Moroy*, Vadier*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28284, notice CAZIN, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 26 juin 2018.

SOURCES : Arch. Nat., F 7/7291. — Ibid., BB 18/1187.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément