DAVID Jean-Louis

Par Jean-Pierre Bonnet

Né le 8 février 1932 à Périgueux (Dordogne), mort le 25 mai 1988 à Périgueux ; ouvrier professionnel ; membre du bureau fédéral CGT des cheminots (1965-1976).

Né dans une famille cheminote, Jean-Louis David entra comme apprenti aux ateliers de Périgueux (Dordogne), sa ville natale, et devint ouvrier professionnel du Materiel. Dans les années 1950, il exerçait aux ateliers d’entretien de Paris-Masséna où il figurait dans le groupe des militants cégétistes les plus actifs. Il fut au printemps 1956 l’animateur à Paris-Austerlitz de l’action conduite contre les départs de rappelés vers l’Algérie.
En 1961, Jean-Louis David fut élu secrétaire de l’Union Sud-Ouest et devint permanent à la Fédération, où il était responsable de la diffusion de la Vie ouvrière. Il collaborait régulièrement à la Tribune des cheminots, principalement sur le thème des relations internationales et de l’action pour la paix. Il assurait également au nom du bureau fédéral des tournées d’information et de propagande dans les secteurs de province.
Jean-Louis David devint membre du bureau fédéral au congrès de novembre 1965 et le demeura jusqu’en 1976. Il était plus spécialement chargé du secteur de la propagande. Il fut ensuite membre de la commission exécutive, mais au congrès de 1979, faisait partie « des camarades qui [...] tout en restant permanents à la Fédération, ont accepté de ne pas être représentés à la CE afin de réduire le poids de l’appareil fédéral dans la CE ». Il fut, par la suite, responsable de l’imprimerie fédérale.
Jean-Louis David s’était marié en février 1954 à Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines) avec Henriette Gervais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2836, notice DAVID Jean-Louis par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 novembre 2011.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S26. — Arch. Fédération CGT des cheminots. —La Tribune des cheminots. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Pierre Vincent. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément