CHALIER Marie-Joseph

Né à Beaulard près de Suse (royaume de Piémont-Sardaigne) en 1747, guillotiné à Lyon le 17 juillet 1793. Démocrate. Maire et président du Tribunal révolutionnaire de Lyon.
Chalier était négociant en étoffes à Lyon, en 1789. Il devint l’homme le plus représentatif parmi les révolutionnaires résolus de la ville. Il prenait modèle sur Marat et se comportait en ami du peuple. Quand la contre-révolution l’emporta, il fut condamné à mort et exécuté.
La victoire des révolutionnaires fut son triomphe posthume. À Lyon, son image fut promenée dans les rues reconquises. Ses cendres furent placées au Panthéon et sa mémoire honorée partout pendant la Terreur, avec celle de Marat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28367, notice CHALIER Marie-Joseph , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 8 août 2021.

SOURCES : César Bertholon, Biographies lyonnaises. Notice sur Chalier, Lyon, s. d., in-8°, 24 pages. — Édouard Herriot, Lyon n’est plus.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément