CHARBONNÉ César, Auguste

Né à Bassoncourt (Haute-Marne) en 1820, frère de Charbonné Jean, Justin*. Il quitta son village natal vers 16 ans ou 17 ans. Après un long séjour en Angleterre, il revint à Paris où il fut le directeur-gérant de La Feuille du Peuple. En août 1849, au cours d’une tournée de propagande socialiste en Haute-Marne, il toucha principalement son frère Justin, coutelier à Nogent, dont il fit l’un de ses agents. Compromis à la suite de la découverte de brochures socialistes chez ce dernier, il fut accusé d’avoir, étant à Paris, fait colporter des almanachs dans la Haute-Marne.
Envoyé à Sainte-Pélagie, en prévention, il fut appelé à comparaître le 8 février 1850, avec son frère, devant le tribunal correctionnel de Chaumont pour complicité dans une distribution de brochures. L’affaire fit grand bruit à Paris : La Feuille du Peuple s’en émut, ainsi que Le National. Et c’est un avocat parisien, Me Coralli, qui fut spécialement choisi pour assurer la défense de Charbonné. À la suite d’une brillante plaidoirie, l’accusé fut acquitté, en même temps que son frère, défendu par le même avocat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28470, notice CHARBONNÉ César, Auguste, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Registres de l’état-civil de Bassoncourt et de Nogent. — Arch. Dép. Haute-Marne, 97 U 25, Tribunal correctionnel de Chaumont. — Le Bien Public, journal des intérêts démocratiques de la Haute-Marne, années 1849-1850.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément