CHARPENTIER de Bellecour Louis

Né à Limoges (Haute-Vienne) le 18 janvier 1817, tué à Paris le 4 décembre 1851. Fils du directeur ses Contributions directes de la Haute-Vienne. Avocat, républicain et socialiste.

« Le plus remarquable garçon comme bienveillance ; haute intelligence ; encyclopédie vivante. Dévoué, généreux. Avait fait une tragédie qu’il avait lue à Jeanty-Sarre quelques jours auparavant... » (Victor Hugo, Reliquat de l’Histoire d’un Crime, &#339uvres complètes, édition de l’Imprimerie nationale, Histoire, t. II, p. 219.)
Son père s’était intéressé à la fabrication de la porcelaine. Victor Hugo montre le fils « occupé d’expériences scientifiques pour remplacer le charbon et le bois par le gaz pour la cuisson de la porcelaine. »
Secrétaire du comité de correspondance de la Société Populaire en mars 1848, Charpentier était devenu, après les événements révolutionnaires du 27 avril à Limoges, où il n’avait pas joué de rôle particulier, secrétaire de la Société populaire elle-même.
Le 24 décembre 1848, il prononçait un discours socialiste au banquet des mères de famille. Selon A. Zévaès (La CGT, Paris, s. d., [1939], p. 10), il aurait été correspondant à Limoges de l’Union des associations fraternelles, en liaison directe ou indirecte avec Pauline Roland.
En avril 1849, il siégeait au tribunal arbitral de l’« Association des ouvriers pour l’entreprise des travaux publics ». Il refusa la candidature en mai. En 1850, il collectait des fonds pour les détenus politiques.
Il fut tué le 4 décembre 1851 sur la barricade du Petit-Carreau, peu après Denis Dussoubs. « Les soldats tirèrent. Quand la fumée se dissipa, Jeanty-Sarre vit Charpentier étendu sur les dalles, la face contre terre. Il avait une balle au cœur. » (Victor Hugo, Histoire d’un Crime.) Dans la liste des personnes non militaires tuées en décembre 1851 que donne Eugène Ténot (Paris, en décembre 1851, p. 293), on lit : « Charpentier de Belcourt (sic), négociant, faubourg Montmartre, 5, tué boulevard Montmartre. »
Dans sa séance du 25 mai 1883, le conseil municipal de Limoges a donné à une rue de Limoges le nom de rue Charpentier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28519, notice CHARPENTIER de Bellecour Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Mun. Limoges, Registre des procès-verbaux du conseil municipal, à la date. — A. Leroux, Histoire de la Porcelaine de Limoges, Limoges, 1904.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément