CHASSAGNE Jean-Baptiste

Gérant du journal Le Républicain du Centre. Condamné comme tel par le tribunal correctionnel de Limoges, il fit appel devant la cour d’appel, cependant que le ministère public, de son côté, interjetait appel a minima. La cour, le 3 janvier 1850, repoussa l’appel de Chassagne et débouta le ministère public, confirmant le jugement du tribunal correctionnel.
Le 6 mars 1850, Chassagne comparaissait devant les assises de la Haute-Vienne, pour une autre affaire de presse : il était condamné à quinze jours de prison et 200 F. d’amende.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28537, notice CHASSAGNE Jean-Baptiste, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Antoine Perrier, « Alfred Durin et le Carillon républicain », Le Mouvement social, n° 36, juillet-septembre 1961.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément