CHATEAUBRIAND (Vicomte de) François, René

Né à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) le 4 septembre 1768, mort à Paris le 4 juillet 1848. Ni l’écrivain ni le politique ne nous retiendront ici, mais seulement le contemporain de la Seconde République, dont l’effort pour comprendre le mouvement historique qui avait abouti à la révolution de Février, pour saisir quelque chose des aspirations de la classe ouvrière et du socialisme valent d’être notés. Qu’en 1848 Chateaubriand, selon les meilleurs témoins de la fin de sa vie, se soit mis à l’étude des doctrines socialistes et surtout du saint-simonisme, dont ses prises de position antérieures l’avaient détourné, donne la mesure peu commune du personnage. De surcroît, ce qu’écrivait le légitimiste Chateaubriand de l’insurrection lyonnaise d’avril 1834 dépassait déjà les bornes de la polémique passionnelle contre le régime de Louis-Philippe pour dépeindre en des termes puissants l’ignominie de la condition ouvrière.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28556, notice CHATEAUBRIAND (Vicomte de) François, René, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Comte de Marcellus, Chateaubriand et son temps, Paris, 1859. — Henri de Bornier, Éloge de Chateaubriand, Paris, 1864.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément