CHATEL Gabriel

Demeurant à Esternay (Marne). Il travaillait comme ouvrier en porcelaine chez Tripier fils. En avril 1855, il était signalé comme possédant des brochures A l’armée et à la police, de Pyat* et Caussidière*, qui lui avaient été remises par Naret*. Le 31 décembre 1855, dans un cabaret de la localité, il avait traité certains consommateurs de propriétaires et d’aristocrates, puis, avec Jacques, tenu des propos jugés séditieux : « Nous ne sommes, nous, ni des assassins ni des voleurs. À bas le vol ! » Et le sous-préfet ajoutait : « Ce qui peut se traduire ainsi : la Propriété c’est le Vol ». Jacques aurait avoué que les paroles de Chatel étaient tirées de la brochure de Félix Pyat. Voir Jacques*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28562, notice CHATEL Gabriel, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Marne, 30 M 19.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément