CHÈNE Alexandre, dit le Jeune.

Cultivateur à Chaux-lès-Clerval (Doubs). Condamné par le tribunal de Besançon, le 13 juillet 1830, pour avoir fait circuler des bruits alarmistes sur le sort des armées françaises en Algérie, annoncé la chute du gouvernement des Bourbons, proféré des cris séditieux contre la famille royale et insulté à la majesté de la personne du roi.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28634, notice CHÈNE Alexandre, dit le Jeune. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 13 septembre 2017.

SOURCE : Arch. Nat., BB 18/1186.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément