CHEVALIER Jean-Marie

Ouvrier boulanger, né à Charolles (Saône-et-Loire). Condamné, en septembre 1828, par le tribunal de Lyon, pour avoir été un des chefs d’une bagarre entre compagnons boulangers du Devoir du Tour de France et travailleurs du même métier étrangers à l’organisation, ainsi que pour avoir résisté à la force publique qui intervenait pour rétablir l’ordre. Un autre ouvrier boulanger fut également condamné à six mois de prison et un troisième à trois mois dans la même affaire. Il est révélateur de l’attraction exercée par Lyon, plus que de l’ampleur de la pratique du Tour de France chez ces travailleurs, de constater que les deux autres étaient originaires l’un de Gerbaix (Savoie) et l’autre de Saint-Romain (Isère), qui est soit Saint-Romain-de-Jalionas, soit Saint-Romain-de-Surieu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28680, notice CHEVALIER Jean-Marie, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 18/1164.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément