CHOPART Séraphin

Conducteur des Ponts et Chaussées à Morteau (Doubs), bachelier es lettres, candidat socialiste aux élections législatives de 1849. Il avait créé des associations ouvrières de travail sur la route départementale n° 16, qui lui valurent personnellement des déboires, mais qui, selon ses dires, avaient économisé 15 000 francs au département. Comme il avait d’ores et déjà renoncé à la politique en décembre 1851, il ne fut pas inquiété par la Commission mixte de 1852.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28744, notice CHOPART Séraphin, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Doubs, Dossier non coté de la Commission mixte de 1852.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément