CLAUDON Jean, Georges, Claude

Né à Saint-Firmin (Meurthe) le 8 février 1822. Libéré en juin 1847 du 22e régiment de ligne à son retour d’Algérie, il entra au service de la salubrité de Paris comme cantonnier et se trouvait le 23 juin 1848 à la barricade au coin de la rue Saint-Jacques et de la rue du Foin, porteur de pistolets qu’on retrouva chez lui lors de son arrestation, le surlendemain. Transporté à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), il y resta jusqu’en décembre 1849. En 1851, il rentra au service du balayage et fut arrêté en décembre, pour ses propos, quoiqu’il n’eût pas participé autrement au mouvement dont, d’après lui, « les ouvriers ne se mêlaient pas, et qui par suite, ne pouvait avoir de conséquences ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28797, notice CLAUDON Jean, Georges, Claude , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 8369 et B 1217.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément