COCHARD Antoine

Né à Chantonnay (Isère) le 21 mai 1817, mort à Lyon le 27 août 1885. Ajusteur mécanicien. Grand-Maître de la Vente des carbonari de Givors (Rhône), il fut emprisonné après l’insurrection lyonnaise de 1849. À la suite du coup d’État du 2 décembre, il se réfugia en Suisse et fut condamné par contumace à quatre ans de prison, pour adhésion à société secrète ; il rentra après l’amnistie de 1859. Sous « l’Ordre moral » il lutta au sein de la démocratie radicale lyonnaise. Voir Chardonnet Jean-Claude*, Léculier Pierre*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28855, notice COCHARD Antoine , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, série M, Victimes du Deux Décembre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément