COLAIRE Jean.

Ouvrier à la fabrique de noir animal de Bercy, républicain sous la monarchie de Juillet. En septembre 1836, à la suite d’une dénonciation d’un ancien fusilier et d’un tisserand, tous d’eux ouvriers dans la même fabrique, il fut soupçonné, avec son camarade Laporte Joseph* et le serrurier Lefebre*, travaillant à son compte rue de Montreuil à Paris, « d’embauchage pour les sociétés républicaines ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28902, notice COLAIRE Jean. , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., F7 6183. — Note de P.-J. Derainne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément