COLARD Jean-Nicolas ou COLLARD J.-N.

Par Notice revue et complétée par J. Grandjonc

Né le 13 juillet 1814 à Hodimont près de Verviers (Belgique), mort à Bruxelles le 10 août 1868. Tailleur, puis propriétaire de magasins de confection. Néo-babouviste.

Ouvrier tailleur à Paris, il était en 1835 membre de la Société des Familles et en 1839 de celle des Saisons. Il s’établit vers 1840 à Bruxelles et fonda dans les années suivantes ateliers et magasins de confection à Bruxelles, Anvers, Gand, Liège, etc. En 1847 et 1848 il était membre de l’Association Démocratique (Voir Jacques Imbert*).
A partir de 1852, il procura des secours et éventuellement du travail aux réfugiés français du coup d’État en Belgique et aux Pays-Bas, en particulier à Étienne Arago*, Barbès*, Proudhon*, Rochefort*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28903, notice COLARD Jean-Nicolas ou COLLARD J.-N. par Notice revue et complétée par J. Grandjonc, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 août 2021.

Par Notice revue et complétée par J. Grandjonc

SOURCES : I. Tchernoff, Le Parti républicain au coup d’État et sous le Second Empire, Paris, Pedone, 1901, rééd. 1906. — A. Saint-Ferréol, Les Proscrits français en Belgique, 2 vol. Bruxelles, 1870. — A. Colard, « Une page d’histoire sociale. Jean-Nicolas Colard (1814-1868), philanthrope et démocrate » in Le Flambeau, Bruxelles, 1974. — H. Wouters, Documenten betreffende de Geschiedenis der Arbeidersbeweging (1831-1853), 3 vol., Louvain, Paris, 1963. — Bert Andréas, Jacques Grandjonc, Hans Pelger, Association Démocratique, ayant pour but l’union et la fraternité de tous les peuples. Eine frühe internationale Vereinigung in Brüssel 1847-1848, Trier, Karl Marx Haus, 1996.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément