COLLARD

Doreur. Choisi par le comité ouvrier électoral de la Vienne comme candidat de la classe ouvrière aux élections générales du 23 avril 1848. Membre du club populaire républicain, sorte de cartel, groupant tous les républicains, des modérés aux socialistes. Candidat malheureux, il obtint pourtant 5 000 voix sur 72 000 votants. C’était un vieux militant qui avait appartenu déjà à la Société des Droits de l’Homme, alors qu’il faisait son temps de service à l’armée d’Afrique. Cela lui avait même valu de comparaître devant la Cour des pairs.
Dans son manifeste électoral d’avril 1848, il demandait essentiellement : l’exercice total de la souveraineté populaire, le droit à l’instruction pour tous, le droit au travail et l’organisation du travail. Membre du Comité populaire démocratique et social de 1849, il obtint, aux élections du 13 mai, 6 000 voix sur 55 000 votants et ne fut pas davantage élu qu’en 1848. Voir Augey, Gauvain, Patault, dit Berry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28919, notice COLLARD, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 mai 2021.

SOURCES : Arch. Dép. Vienne, M 4/57 et 58 et collection du Journal de la Vienne de 1848 et 1849. — Maurice Mathieu, Les Élections législatives et les votes plébiscitaires dans la Vienne de 1848 à 1870, Diplôme d’Études Supérieures (1958).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément