DEFAUT Jules, Jean

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

Né le 25 octobre 1877 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; cheminot ; syndicaliste unitaire (CGTU) et militant communiste des Alpes-Maritimes.

Cheminot à Nice (Alpes-Maritimes) en 1919-1920, militant socialiste, Jules Defaut secrétaire du syndicat des mécaniciens de Nice, était favorable à l’adhésion à la IIIe Internationale.
En retraite, il succéda à L. Casteu, décédé, comme secrétaire général de la Bourse du Travail de Nice à l’automne 1928. Un rapport de police le qualifiait alors de « syndicaliste anarchiste » militant à la CGTU. Il fut secrétaire permanent CGTU de la Bourse du travail de Nice jusqu’en 1933. Defaut aurait adhéré au Parti communiste en février 1931.
En 1932, il siégeait au bureau du rayon communiste départemental, comme responsable du contrôle des cellules. Le Parti le présenta aux élections législatives du 1er mai 1932 dans la 1re circonscription de Nice où il recueillit 1 092 voix (6 % des inscrits). Il se présenta à Nice aux élections cantonales de 1934. Il fut secrétaire départemental du SRI en 1934-1936. En 1937, il était secrétaire régional du Secours populaire.
Interné à Chibron, commune de Signes (Var) le 16 mars 1940, il s’évada le 14 février 1941 pendant le transfert à Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2897, notice DEFAUT Jules, Jean par Jean Maitron et Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 19 janvier 2012.

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/12972, F7/13124, F7/13128. — Arch. Dép. Var, 7 M 12.2. — Virgile Barel, Cinquante années de lutte, Éditions sociales, Paris, 1966. — Notes de Jacques Girault et de M. Brot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément