COMPAIN Hubert, Michel

Né vers 1814, journalier à Gardefort (Cher). Marié, père d’un enfant en 1851. « Très actif » dans le rassemblement armé, républicain et populaire, du Val de Loire, en octobre 1851. Condamné, en janvier 1852, par la Commission militaire, à cinq ou six ans de transportation à Lambessa (Algérie). Il fut vraisemblablement condamné par la commission mixte du Cher à deux ans de surveillance. Voir Baudelin Jean-Baptiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28991, notice COMPAIN Hubert, Michel, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB30 399. — Arch. Dép. Cher, série M, Police politique 50. — Note de M. Pigenet. — Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Hubert Compain, dit Bergot — Notes de Valentine Dumas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément