COMPTOIS, ou COMTOIS (?)

Ouvrier charpentier à Agen (Lot-et-Garonne). Membre d’un compagnonnage (?) Il fut, en septembre 1854, le « meneur principal » d’une tentative de coalition pour faire cesser le travail dans les ateliers de charpenterie d’Agen, afin d’obtenir une augmentation de salaires. Les patrons ayant refusé l’augmentation, cent trente ouvriers ne se présentèrent pas au travail, le 11 septembre 1854. Arrêté le lendemain avec quatre autres ouvriers, Comptois fut condamné par défaut, par le tribunal correctionnel d’Agen, le 30 novembre 1854, à deux mois de prison et 16 francs d’amende. Voir Boulet Jean*, Cayla Jean*, Laffage*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article28996, notice COMPTOIS, ou COMTOIS (?) , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Lot-et-Garonne, série U, IV/15-U 3.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément