COPIN [Indre-et-Loire ou Maine-et-Loire]

Perruquier à Candes-Saint-Martin (Indre-et-Loire) ou à Montsoreau (Maine-et-Loire) ; membre de la Marianne.

Perruquier, soit à Candes (arrondissement de Chinon, Indre-et-Loire), soit à Montsoreau (arrondissement de Saumur, Maine-et-Loire). Membre de la Marianne, société secrète « anarchiste » de la région en 1855, avec Babin, Berthelot G., Cordé E., Crosson P., Fourreau, Montarnault, Trumeau P.
Il fut arrêté le 27 août 1855. Voir également Fanau Charles, Goujon Jean, Martel François

Aurait-il un lien avec Copin, adhérent de l’AIT à Paris pendant la Commune ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29042, notice COPIN [Indre-et-Loire ou Maine-et-Loire], version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 26 novembre 2022.

SOURCE : Arch. Nat., BB 30/413, P. 1148.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément