COQUEUGNIOT Claude, Marie

Né à Nolay (Côte-d’Or) vers 1820. Adjoint au maire de cette ville sous la Seconde République, révoqué de ses fonctions pour sa propagande démocratique. Il était président d’une Société de secours mutuels, fondée par les démocrates de Nolay. Il fut, au lendemain du coup d’État, condamné à l’expulsion par la Commission mixte de la Côte-d’Or avec la mention : « Était à la tête des anarchistes qui devaient marcher sur Beaune ». Voir Lambert Jean-Baptiste*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29055, notice COQUEUGNIOT Claude, Marie, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 30/400. — Note de Pierre Levêque.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément