CORBIÈRE, dit Legros, ou LEGROS, dit Corbière

Corbière fut condamné en 1852, par la Commission mixte des Bouches-du-Rhône, à la déportation en Algérie puis gracié, car il était de retour à Marseille en mai 1853. Voir Michel Gabriel*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29064, notice CORBIÈRE, dit Legros, ou LEGROS, dit Corbière, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/40.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément