CORDIER Adolphe

Né vers 1806. Militant socialiste de Saint-Étienne (Loire).
En 1849, il fut impliqué dans un complot « anarchique ». En 1851, il était considéré comme homme d’action à écarter à tout prix. Arrêté le 19 janvier 1852, il fut interné à Nîmes. En 1857 et 1858, il figurait encore sur la liste des suspects. Il avait adhéré à la société des Pères de Famille, découverte par les autorités en 1856. Voir Akermann Claude*, Colombat*, Liogier Claude*, Maygre*, Tiblier Pierre*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29072, notice CORDIER Adolphe, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément