CORDONNIER Firmin

Né en 1806 à Paris. Graveur sur bois, il vint demeurer en 1846 rue Mouffetard. Sans travail en 1848, il entra aux Ateliers nationaux où il commanda une brigade particulièrement difficile, dite « brigade infernale », qui groupait les gens de la rue Mouffetard. Lieutenant de la XIIe légion depuis février, il en fut l’instructeur et appartint au club des Gobelins. Le 23 juin, il rejoignit sa compagnie à la porte des Gobelins et y retourna le 24, mais sa compagnie avait disparu. Les insurgés l’entraînèrent vers la barrière de Fontainebleau et la rue Saint-Hippolyte. Il s’y trouvait encore lors de l’engagement du 25, consécutif au meurtre du général Bréa. Arrêté en juillet, il fut libéré en août faute de charges établies.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29079, notice CORDONNIER Firmin , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 11995.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément