CORNEILLE, dit Flamand

Ouvrier tailleur à Paris sous la monarchie de Juillet. Renvoyé de son atelier à la fin du printemps 1846, uniquement pour avoir conçu avec d’autres le projet de demander la journée de douze heures (onze heures de travail plus une heure pour déjeuner sur place), au lieu de la journée de treize heures (douze heures de travail et une heure de déjeuner). Il fut inculpé en juin, avec plusieurs autres qui étaient sans doute ceux à qui il s’était ouvert de son projet, pour coups et blessures et coalition. Il fit défaut, et c’est sans doute la raison pour laquelle il fut condamné à deux mois de prison, alors que ses camarades étaient acquittés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29085, notice CORNEILLE, dit Flamand , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 10 juin 1846.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément