CORNILLON

Instituteur à Menglon (Drôme), il écrivait au procureur de la République de Die, le 16 décembre 1851 : « La Société est perdue, la vieille, bien entendu, et non celle qui point à l’horizon, et qui n’aura pas besoin de gendarmes. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29090, notice CORNILLON , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 mai 2018.

SOURCES : Arch. Dép. Drôme, M 1359, d’après Ph. Vigier, « La seconde république dans la région alpine... », thèse, Paris, 1959.

Version imprimable Signaler un complément