CORNU Jean-Baptiste

Par Michel Cordillot

Né vers 1812, ouvrier menuisier ; insurgé de juin 1848.

Jean-Baptiste Cornu
Jean-Baptiste Cornu

Né vers 1812, ouvrier menuisier, Cornu habitait en juin 1848, 2, rue de la Cerisaie à Paris (IXe arr., maintenant IVe).
Au lendemain de la Révolution de février, il fut élu sous-lieutenant à la 9e légion de la Garde nationale. Le 15 mai, il prit part à la manifestation en faveur de la Pologne derrière la bannière des originaires de la Côte-d’Or et participa à l’envahissement de l’Assemblée nationale. Ayant été plus ou moins forcé de démissionner de son commandement, il fut réélu par ses hommes. Il fut également employé aux Ateliers nationaux, où il était responsable de la paye de dix hommes.
Accusé d’avoir commandé en juin 1848 les insurgés de la barricade de l’Arsenal et d’avoir participé à l’attaque de la caserne des Célestins, il fut jugé par le 1er conseil de guerre et condamné le 13 septembre 1848 à 10 ans de travaux forcés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29096, notice CORNU Jean-Baptiste par Michel Cordillot, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 9 janvier 2017.

Par Michel Cordillot

Jean-Baptiste Cornu
Jean-Baptiste Cornu

ICONOGRAPHIE : Portrait de Cornu , en buste, de face, la main dr. glissée dans l’ouverture de sa veste.portrait online sur le KVK

SOURCES : Procès des insurgés des 23, 24, 25 et 26 juin. 1er conseil de guerre, 1re série, Paris, Au bureau central, 1849. — Gazette des Tribunaux, 10 août 1848, p. 980.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément