CORTAY

Tisseur, compagnon ferrandinier de Saint-Étienne (Loire), il fut condamné à un an d’emprisonnement pour affiliation à une société secrète et détention de munitions le 14 août 1858. Furent condamnés avec lui Bastion*, Dopy I.*, Garassu*, Gauthier*, Giraud*, Giron*, Lassablière*, Malosse*, Meunier*.
La société avait été dissoute en 1856, mais elle poursuivait une activité clandestine.
En 1861, le 7 février, sept ferrandiniers, dont Cortay, avaient été arrêtés pour avoir assisté, parmi soixante sociétaires, à l’enterrement de Soulier, selon les règlements de la société. Le 27 avril, après plus de deux mois de détention, Cortay et son ami Curat furent condamnés à dix jours de prison ; leurs camarades à 24 heures et 16 francs d’amende. Voir Curat Jean-Baptiste*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29110, notice CORTAY , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément