COTARD, dit le jeune

Bonnetier, demeurant à Paris, rue de la Planche-Milbray (VIIe arr. ancien). Cotard le jeune adressa le 7 juin 1848, une lettre à Colfavru*, rédacteur du Père Duchêne où il critiquait les « dissensions intestines » entre les deux classes de boutiquiers et d’ouvriers, appelant à l’unité d’action entre elles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29133, notice COTARD, dit le jeune , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Bibl. Hist. Ville de Paris, collection Liesville, cartons n°25, liasse, journaux Père Duchêne. Cité par A. I. Molok, « Problèmes de l’insurrection de juin 1848 », Questions d’histoire, Tome 2, 1954, p.71. — Note de P.-J. Derainne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément