COURMONT

Typographe, militant syndical et socialiste.

Compositeur typographe, communiste. Il fut l’un des orateurs lors du Premier Banquet communiste tenu le 1er juillet 1840 à Belleville. Voir Jean-Jacques Pillot*. Employé, en novembre 1840, à l’imprimerie Crété à Corbeil (Seine-et-Oise), il fut renvoyé pour avoir fait une propagande subversive dans les ateliers et cherché à recruter des affiliés à la Société des Travailleurs, probablement la société typographique reconstituée clandestinement à Paris l’année précédente. Il devait, en 1849, être membre du Comité électoral typographique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29200, notice COURMONT , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 31 juillet 2016.

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise, IV M 1/42. Lettre du ministre de l’Intérieur au préfet de Seine-et-Oise du 10 novembre 1840 ; lettre du sous-préfet de Corbeil au préfet de Seine-et-Oise du 26 novembre 1840. — Jacques Grandjonc, Communisme/ Kommunismus/ Communism. Origine et développement international de la terminologie communautaire prémarxiste des utopistes aux néo-babouvistes, Trier, Karl Marx Haus, 1989. — Note de J. Grandjonc.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément