COURTOIS

Journalier employé « au front », c’est-à-dire au port de commerce du Havre, sous la monarchie de Juillet. Initiateur d’une lettre collective au maire du Havre demandant pour lui et ses camarades : 1) une médaille distinctive ; 2) la journée de travail de onze heures commençant à 6 heures du matin. Voir Roncier*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29215, notice COURTOIS, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Mun. Le Havre, F 2/15, liasse 6.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément