CURE Agricol, André

Né à Avignon (Vaucluse) en 1809, mort à Avignon en 1856. Notaire à Roquemaure (Gard). Veuf avec un enfant en 1851. Fondateur et chef des sociétés secrètes du canton de Roquemaure, il faisait à cet effet de fréquents voyages à Avignon. À partir de 1848, il fit une active propagande socialiste et, avec l’aide notamment de Barrelet, il prépara en 1849 de grandes réunions pour les élections à l’Assemblée législative. Il terminait ses discours par le cri de « Vive la République démocratique et sociale ! » Il fut impliqué dans le complot de Lyon, mais ne fut pas alors inquiété malgré la saisie chez lui de papiers compromettants. Lors de l’insurrection de décembre 1851, les chefs locaux vinrent prendre les instructions chez lui pour la marche sur Nîmes. Emprisonné en Algérie par la Commission mixte du Gard, il fut gracié quelques années après et revint mourir à Avignon. Voir Barrelet*, Gent Alphonse*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29343, notice CURE Agricol, André, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 14 mars 2018.

SOURCE : Arch. Dép. Gard, série M 6.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément