DANGLADE François

Né le 29 juin 1813 à La Rochelle (Charente-Inférieure). Fils d’un maître-couvreur plombier de La Rochelle, ancien officier et capitaine des pompiers, cet ouvrier couvreur parisien, sans travail en 1848, entra comme brigadier aux Ateliers nationaux et fréquenta le Club des Montagnards de Belleville où il demeurait. Dénoncé anonymement comme ayant combattu aux barricades du faubourg du Temple et de la rue de la Courtille, il fut arrêté à la suite des Journées de Juin et transporté sur la déposition d’un repris de justice dont il avait recueilli la femme chargée de quatre enfants, avec laquelle il vivait maritalement. Et bien que le juge d’instruction eût rétabli les faits en faveur de Danglade, celui-ci ne fut gracié qu’en juin 1849. Voir Bouvet P.*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29408, notice DANGLADE François , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 9746.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément