DANGUY

Imprimeur, syndicaliste, rédacteur de L’Atelier,

Ouvrier imprimeur, Danguy fut le 1er décembre 1833 l’un des dix membres élus du comité typographique de “l’Assocation libre typographique” dont le but était d’établir et de maintenir le tarif. Il a également fait partie des vingt membres de l’assemblée constituante de la “Société typographique de Paris” fondée en 1839 dont le but était le maintien des salaires payés dans chaque maison .
Catholique, Danguy entra vers 1845 au comité de direction de L’Atelier. Son influence sur ses camarades de travail fut certaine en 1848, bien qu’il eût alors cessé d’être un militant en vue de la Société libre typographique. Dans les derniers jours de février 1848, il s’adressa Aux Ouvriers, dans une affiche portant ce titre et signée par vingt-huit collaborateurs ouvriers de L’Atelier, pour conjurer le prolétariat parisien d’en finir avec le bris des machines, spécialement des machines à imprimer. Candidat aux élections à l’Assemblée constituante sur la liste républicaine modérée dite du Comité central des élections générales, Danguy n’eut pas de succès.
Danguy avait fait, conformément aux points de vue de L’Atelier, deux tentatives pour créer des coopératives ouvrières typographiques. En 1842, la Société civile et particulière pour l’Exploitation d’une Imprimerie typographique avait échoué. En 1845 la Société de l’Industrie fraternelle réussit un instant, mais la crise économique compromit son existence dès la fin de 1846 et les événements révolutionnaires de 1848 mirent fin à son existence avant la fin de l’année.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29409, notice DANGUY , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 18 janvier 2020.

SOURCES : Sylvie Charlier. "Association et ouvriers du livre (1830-1840)", mémoire de maîtrise d’histoire, Paris VIII, 1996, p.75, 90 et 94. - Armand Cuvillier, Un Journal d’ouvriers, « L’Atelier », 1840-1850, nouvelle édition, Paris, 1953. — Paul Chauvet, Les Ouvriers du Livre en France, Paris, 1956.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément