DELATTRE, peut-être Raoul

Par René Gallissot

Communiste ; syndicaliste cheminot, arrivé en 1934 à Alger (Algérie) pour être secrétaire de la CGTU ; en 1936, après la réunification, secrétaire du syndicat CGT des cheminots d’Alger.

Curieusement, la notice des archives de l’IC, datée du 11 octobre 1935, n’indique pas de prénom. Ce Delattre est arrivé à Alger en 1934 ; il a été en effet momentanément arrêté dans la répression des très vives manifestations de rue de l’année ; il aurait alors 32 ans. Arrivé du Pas-de-Calais (France) pour prendre en charge, la réorganisation des syndicats CGTU, il est crédité d’avoir organisé un syndicat du bâtiment à Cherchell (Algérie) ayant une majorité de « travailleurs arabes ». Il est alors secrétaire du syndicat CGTU des cheminots et écrit des articles dans La Lutte Sociale. A la réunification en janvier 1936, il devient secrétaire du syndicat CGT des cheminots d’Alger.

Or le militant communiste et syndicaliste des cheminots, Raoul Delattre, né à Saint-Omer (Pas-de-Calais) le 13 juillet 1899, joue un rôle très actif tant à la CGTU que dans le rayon communiste de Lille jusqu’en 1934-1935. Il s’est mis en disponibilité de la Compagnie des chemins de fer du Nord pour devenir trésorier de l’Union régionale CGTU ; pour cette fonction de permanent, il est appointé jusqu’en 1935 ; il n’apparaît plus alors militer dans la région du Nord. Il est peut-être ce Delattre envoyé par le mouvement communiste pour relancer le syndicalisme unitaire en Algérie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2958, notice DELATTRE, peut-être Raoul par René Gallissot, version mise en ligne le 29 novembre 2013, dernière modification le 17 février 2014.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Nat. Outre-mer, Aix-en-Provence, 9H49. — Arch. Komintern, Moscou, RGASPI 495 189 26.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément