DELUY [Bouches-du-Rhône, 1833]

Organisateur puis président de la Société de secours mutuels des tanneurs de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Organisateur, en 1833, et président deux ans plus tard de la Société de secours mutuels des tanneurs de Marseille, qui remplaçait une ancienne organisation tombée en décadence. La société avait obtenu des maîtres la reconnaissance d’un tarif commun, mais les patrons cessèrent d’en tenir compte à la fin de 1834, ce qui entraîna une grève au début de 1835 et une plainte en coalition déposée par une vingtaine d’employeurs. Les dirigeants de la société de secours mutuels, au nombre de 17, furent finalement condamnés à un mois de prison chacun, mais acquittés des poursuites pour coups et blessures ajoutées par les autorités judiciaires à celles pour association illégale ; la seule affaire retenue avait été le délit de coalition. (Gazette des Tribunaux, 14 mars 1835.) Voir Féraud, Labrousse, Raphaël.
On retrouve beaucoup plus tard le nom de Deluy comme secrétaire et véritable animateur de la Société de secours mutuels des tanneurs de Marseille. S’agit-il du même personnage ? D’un parent ? D’un homonyme ? On voit, en tout cas, en 1855, le secrétaire Deluy, qualifié d’« ancien maître tanneur », prendre les conseils de Jules Roux.
Voir Eymard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29761, notice DELUY [Bouches-du-Rhône, 1833], version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 30 novembre 2022.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/22.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément