DESCAMPS Charles [Nord, mineur]

Ouvrier mineur à Aniche (Nord) ; conseiller municipal de Somain (Nord) ; emprisonné pour grève en 1855.

Ouvrier mineur à Aniche (Nord), Charles Descamps demeurait à Somain (Nord), où il était conseiller municipal. Il fut arrêté au cours d’une grève qui eut lieu le 6 novembre 1855. Cinq cents ouvriers des fosses Saint-Louis et de la Renaissance de la Compagnie des mines d’Anzin cessèrent le travail après avoir éteint les feux de deux machines à vapeur. Ils entendaient, ainsi, protester contre le renvoi d’un chef porion et contre l’admission de deux ouvriers belges. Le maire d’Aniche prit la défense de Charles Descamps : « Le sentiment qui domine actuellement chez la classe ouvrière est une sorte de tristesse et d’abattement ; l’inculpé Descamps était aimé et estimé des ouvriers au point d’avoir eu assez d’influence pour se faire nommer membre du conseil municipal de Somain. La faute dont il s’est rendu coupable n’est après tout qu’un de ces abus qui subsistent dans tous nos grands établissements, quoi que nous puissions faire. Ces abus, connus sous le nom de tour du bâton, sont en quelque sorte passés dans les mœurs. Les tolérer est sans doute inadmissible, mais une excessive rigueur semblerait de la persécution et pourrait amener de l’agitation. La crise alimentaire que nous subissons commande la prudence. »
Charles Descamps n’en fut pas moins condamné à trois mois de prison.
Voir pour la grève d’Anzin de février 1855 : Brunet Charles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29883, notice DESCAMPS Charles [Nord, mineur], version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 30 novembre 2022.

SOURCE : Arch. Dép. Nord, M 620/18.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément