DESTOMBES Henri, Jean-Baptiste

Né à Tourcoing (Nord) en mai 1817, mort à Tourcoing le 22 juillet 1863. Fils d’un cultivateur, ouvrier de la filature Leplat-Deltour à Tourcoing en 1842. Le tribunal correctionnel de Lille le condamna, le 16 août 1842, à un mois de prison pour la part qu’il avait prise à la grève déclenchée le 4 du même mois dans la filature Leplat-Deltour. Les cent vingt-neuf grévistes protestaient contre la réduction de 2 centimes et demi par kilogramme de laine filée, qui déterminait une réduction de 1,75 F du salaire hebdomadaire. (Arch. Dép. Nord, M. 620/9 ; rapport du procureur du roi au préfet du 18 août 1842.) Voir Leman J.-B.*, Lenseigne A.*, Omer L.*
L’ampleur du mouvement avait vivement inquiété les autorités. Le maire de Tourcoing, déplorant l’insuffisance des effectifs de la police locale, demandait au préfet soit une garnison, soit pour le moins un renforcement de la gendarmerie.
Sur la demande d’autorisation de la Société de secours mutuels Saint-Roch (1er septembre 1849), le nom de Destombes, l’un des fondateurs, est marqué d’une croix le signalant comme suspect. Le préfet refusa finalement son autorisation, le 13 décembre 1849.
Voir pour les autres grèves dans les industries textiles de Tourcoing : Lescroart Ch.* (1840) ; Capard* (1843) ; Lemayeux* (1849).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29975, notice DESTOMBES Henri, Jean-Baptiste , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Nord, M 593/19.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément