AUDOUY Louis

Par Pierre Lapeyre

Né le 26 octobre 1909 à Léran, canton de Mirepoix (Ariège), mort le 16 septembre 1989 à La Bastide-sur-l’Hers (Ariège) ; agent des trains ; syndicaliste CGT et communiste ; conseiller municipal et maire de sa commune.

Fils d’un ouvrier dans la fabrication de peignes, une industrie locale, Louis Audouy suivit la même voie que son père et s’embaucha à l’usine Azémat-Bigou à La Bastide-de-l’Hers (Ariège), d’où il fut licencié pour « manifestations revendicatives ». Vers 1934 ou 1935, il entra à la Compagnie du Midi à Sète (Hérault) au service de l’Exploitation. Pendant la guerre, il fut fait prisonnier de guerre et passa cinq ans en Allemagne.
À son retour, il réintégra la SNCF et fut affecté à Toulouse (Haute-Garonne) en 1946, au service des trains. Marqué par une famille de militants ouvriers, il avait tôt adhéré à la CGT. Il eut des responsabilités syndicales notamment à Toulouse où on le retrouve au bureau de secteur de 1949 à 1952. Il fut également, au cours de cette période, responsable du comité technique des agents de trains et délégué du personnel. Au début des années 1950, il rejoignit la résidence de Foix (Ariège).
Lors de la grève d’août 1953, il se fit remarquer au moment de la reprise, dans la cour de la gare de Toulouse quand face aux CRS, alors que brûlaient les ordres de réquisition, il entonna le célèbre « Chant des vignerons révoltés de 1907 », repris en chœur par les grévistes.(témoignage de Georges Malgouyres, ex-secrétaire du secteur CGT de Toulouse).
Louis Audouy était un militant communiste dans l’entreprise, mais aussi dans sa commune de La Bastide-sur-l’Hers. Conseiller municipal de 1935 à 1965, il était maire de sa commune de 1965 à 1977, premier adjoint de 1977 à 1983, puis de nouveau conseiller municipal de 1983 à 1989.
Marié en juillet 1937 à La Bastide-sur-l’Hers avec Irène Dalmay, puis veuf, il s’y était remarié avec Sara Embarck en mai 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article300, notice AUDOUY Louis par Pierre Lapeyre, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 22 décembre 2011.

Par Pierre Lapeyre

SOURCES : Registres du secteur CGT des cheminots de Toulouse. — Témoignage de la famille recueilli par Jean Canal de Foix. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément