DONCIEUX Aristide

Militant néo-babouviste lyonnais vers 1835. Il participa à l’action de la Société des Fleurs fondée à Lyon par Joseph Benoît, et établit les contacts entre ce groupement et la Société des Familles de Blanqui, Barbès et Martin Bernard.
Il rompit avec ses amis qui ne toléraient pas ses tendances bonapartistes et, cependant, figura au Comité révolutionnaire de l’Hôtel de Ville de Lyon en février 1848. Voir Blanc Antoine et Maurin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article30101, notice DONCIEUX Aristide, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 28 septembre 2021.

SOURCES : J. Benoît, Confessions d’un prolétaire. Manuscrit Arch. Mun. Lyon, M/302. — J. Godart, Journal d’un bourgeois de Lyon en 1848, Paris, 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément