DELORME [Rhône, cheminot]

Par Maurice Moissonnier

Cheminot ; syndicaliste unitaire (CGTU) et militant communiste du Rhône.

Fondeur de cuivre, cheminot à Oullins (Rhône). Militant syndical, membre du Parti communiste, Delorme était membre du conseil d’administration du groupe unitaire des cheminots d’Oullins lorsqu’il entra au bureau, le 6 février 1923 en tant que trésorier adjoint. Quelques semaines plus tard, le 24 avril, il fut élu secrétaire adjoint en remplacement de Darson démissionnaire. Entre 1923 et 1929 il remplit les fonctions de délégué du personnel (57e catégorie) et, de 1925 à 1933 celles de délégué du syndicat au conseil de la Bourse du Travail d’Oullins. Le 26 janvier 1926, il entra à un comité mixte intersyndical d’unité où des militants unitaires, confédérés et autonomes s’efforçaient de trouver les moyens de surmonter la division syndicale. Il représenta à partir du 30 mars 1926 son syndicat au comité régional du Secours rouge international. En 1932, il figura aussi à un comité contre la guerre constitué à Oullins (comité Amsterdam-Pleyel). À l’exception de celui de la 6e région de la CGTU tenu le 19 avril 1931, Delorme ne semble pas avoir beaucoup fréquenté les congrès syndicaux.
Aux élections municipales de 1935, il faisait partie du fort contingent de cheminots (dix sur vingt-trois candidats) présentés par le Parti communiste sous l’étiquette du Bloc ouvrier et paysan. La liste obtint 836 voix de moyenne et se désista au second tour pour la liste socialiste qui fut élue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3016, notice DELORME [Rhône, cheminot] par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 novembre 2022.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Procès-verbaux du syndicat des cheminots d’Oullins déposés à la région CGT Rhône-Alpes. — Presse locale : La Voix du Peuple, Progrès, avril 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément