DURAND Eugène, Louis

Né en 1814 à Villiers-le-Bel (Seine-et-Oise), ouvrier serrurier, rue Croix-Nivert, membre des associations républicaines et peut-être d’un groupement compagnonnique : sa première arrestation, le 29 octobre 1833, fut due à sa résistance à un caporal de service intervenant pour séparer les combattants dans une rixe entre ouvriers. Il fut de nouveau arrêté, le 13 avril 1834, pour avoir aidé à la construction d’une barricade dans la rue Saint-Jacques. Le 23 juin 1848, il fut encore arrêté comme « garde républicain ayant déserté sa compagnie », jugé le 22 août 1848 et transporté en Algérie. Libéré à une date inconnue. Il aurait enfin, en février 1859, violé la fille âgée de dix-neuf ans d’une femme avec laquelle il vivait maritalement depuis treize ans, mais la police elle-même n’était pas sûre qu’il ne s’agissait pas d’un homonyme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article30510, notice DURAND Eugène, Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. PPo., A a/422.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément