ESQUIROS Adèle [née BATTANCHON Adèle]

Née le 12 décembre 1819 à Paris, morte le 22 décembre 1886 à Paris ; poétesse, journaliste ; communarde.

Adèle Esquiros par Nadar.

Adèle Esquiros publia, en 1845, Le Fil de la Vierge. Elle collabora avec son mari Alphonse Esquiros à l’Histoire des Amants célèbres qui parut sous leurs deux noms en 1847. En 1848, elle s’efforça de mettre la littérature au service du peuple. Elle fit paraître des essais et des romans jusqu’en 1860. En particulier, Le 5 mars 1848 parut l’unique numéro de la République des arts. Peinture, Statuaire, Architecture, Archéologie, à la rédaction duquel elle avait participé (Voir Thoré Théophile). Le même mois, elle fit partie de l’équipe qui lança l’éphémère journal le Peuple. En juin, elle collabora également à l’Accusateur public publié par son époux. Voir Esquiros Alphonse.
Le 11 mai 1848, elle participa à la création du Club des femmes, présidé par Eugénie Niboyet.

En 1870, elle fut rédactrice à la Patrie en danger de Blanqui (7 septembre-8 décembre 1870). Elle fut membre du Comité de vigilance du 18e arrondissement pendant le siège puis la Commune de Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article30682, notice ESQUIROS Adèle [née BATTANCHON Adèle], version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 juin 2020.
Adèle Esquiros par Nadar.

SOURCES : L’Action féministe, juin 1914. — Notes de Michèle Audin, Louis Bretonnière et Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément