EVAIN Alexandre

Manœuvre à Paris en 1827. Compromis dans l’agitation des milieux libéraux au moment de la dissolution de la garde nationale, après une revue où les ministres avaient été conspués. Renvoyé en Poitou dans son pays d’origine, il fut condamné, au mois de janvier 1828, à quinze jours de prison pour propos séditieux par le tribunal de Loches (Indre-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article30707, notice EVAIN Alexandre , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Indre-et-Loire, série U, Tribunal de Loches.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément