FANAU Charles ou FARIAU Charles

Fanau ou Fariau était né à Chouzy (Loir-et-Cher) le 15 mars 1818. Il était marchand de rouennerie à Tours. Sa famille habitait le Blésois, et la police de Blois fournit sur lui des renseignements défavorables et notamment qu’il avait appartenu pendant trois mois à la Société fraternelle universelle. Il nia, après son arrestation à Tours, à la fois qu’il eût été membre de la Marianne et qu’il eût donné une recette pour faire de la poudre bon marché. Ses opinions « subversives » dont il ne faisait pas mystère et sa qualité supposée de chef de la Marianne tourangelle entraînèrent sa lourde condamnation à deux ans de prison.
Par la suite, il alla rejoindre, à Montauban (Tarn-et-Garonne), son frère qui travaillait au chemin de fer et y entra à son tour. En 1856, il était signalé comme dangereux « démagogue », faisant de la propagande parmi les ouvriers du chemin de fer. Il aurait dit que « l’empereur était une canaille, un brigand, un forçat libéré ». Voir Copin* et Martel François*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article30757, notice FANAU Charles ou FARIAU Charles, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire, série 1 U, Procès de la Marianne de mars 1854. — Arch. Dép. Tarn-et-Garonne, 27 M 4.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément