DENUZIÈRES Antoine

Par Louis Botella

Ouvrier puis chef de brigade d’ouvriers principal ; militant de la CGT puis du Comité d’action syndicaliste (CAS) et de FO ; secrétaire général de la Section technique nationale Grands Ateliers et Entretiens de la Fédération FO des cheminots (1948-1949).

Ouvrier aux ateliers du Matériel d’Oullins (Rhône) et militant de la CGT, Antoine Denuzières figura parmi les premiers signataires de l’appel lancé, au début de juillet 1947, par le Comité d’action syndicaliste (CAS) en faveur de la création d’une nouvelle organisation syndicale. Il fut l’un des fondateurs et l’un des responsables du groupe CAS d’Oullins. Le 7 décembre de la même année, le CAS se transforma en Fédération syndicaliste des cheminots (FSC). En mars 1948, il fut désigné pour assumer la fonction de secrétaire général de la Section technique nationale Grands Ateliers et Entretiens de la nouvelle Fédération FO des cheminots, résultant de la fusion entre la Fédération confédérée FO des cheminots et la FSC. Son mandat fut de courte durée. En effet, en janvier 1949, il fut remplacé par Fernand Smouts, d’Hellemmes (Nord) mais il conserva la fonction de secrétaire de cette branche professionnelle pour l’Union Sud-Est. Sa présence fut encore signalée lors de la conférence nationale Grands Ateliers et Entretiens tenue en octobre 1951.
En mars 1950 à Dijon, il fut élu membre suppléant du conseil national de la Fédération au titre de l’Union Sud-Est.
En novembre 1962, le Rail syndicaliste signala qu’il était alors chef de brigade d’ouvriers aux ateliers d’Oullins-Machines.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article3105, notice DENUZIÈRES Antoine par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 12 décembre 2011.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1948-1962. — Le Cheminot du Sud-Est, août-septembre 1955. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Georges Ribeill. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément