FOREST

Ouvrier maçon travaillant aux agrandissements de la maison d’éducation de la Légion d’honneur aux Loges, près d’Écouen (Seine-et-Oise), en 1837. Il fut arrêté sur un chantier de Saint-Germain comme instigateur d’une coalition des ouvriers demandant une augmentation de salaire pour les journées où il leur fallait travailler, non plus de six heures du matin à six heures du soir, mais de cinq heures du matin à sept heures du soir. Comme les patrons avaient donné l’exemple en s’entendant pour refuser toute demande d’augmentation individuelle, le préfet donna raison aux ouvriers, et blâma l’attitude des entrepreneurs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article31052, notice FOREST , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Seine-et-Oise, série M, liasse grèves 1841-1855. (Lettres du préfet au maire de Saint-Germain (9 mai 1837) et du maire au préfet (12 juin 1837).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément