FROUIN Eugène

Né le 25 octobre 1830 (ou novembre 1820 ?) à Angers (Maine-et-Loire) ; typographe ; impliqué dans l’insurrection du 26 au 27 août 1855 de la Marianne.

Demeurant à Angers, ouvrier typographe célibataire. Il fut arrêté à la suite de l’émeute fomentée par la Marianne (nuit du 26 au 27 août 1855). Avec son frère, François, il passait pour l’« un des fondateurs de la Marianne et l’un des agents les plus actifs du socialisme » dans la région. (Rapport du 13 février 1857.) En 1850, il avait été condamné pour outrages envers un agent de la force publique. Le 16 octobre 1855, la cour d’assises le condamna avec son frère à la déportation en Guyane. Détenu aux Îles du Salut, il tenta de s’évader en 1856, 1857 et 1859.
Amnistié le 16 août 1859, il rentra le 8 janvier 1860. Voir Attibert François et Secrétain Jean-Marie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article31247, notice FROUIN Eugène , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 6 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 30/413, P. 1247. — BB 30/437 ; - ANOM COL H 264. — Archives Nationales d’Outre-Mer, Base de données des dossiers individuels de condamnés au bagne, Eugène Frouin — Notes de Valentine Dumas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément