GAILLARD Louis

Né le 14 mai 1798 Mont-Lès-Lamarche (Vosges), mort le 13 janvier 1879 à Mont-Lès-Lamarche ; vigneron, socialiste.

Fils unique de Jean Baptiste Gaillard et Marguerite Prochon, vigneron à Mont-les-Lamarche (Vosges), il était gendarme des chasses avant le licenciement de ce corps en 1830. Honnête, mais oisif et dissipateur au dire de la police, il fut arrêté le 20 décembre 1851 pour avoir tenu de mauvais propos contre le chef de l’État. On trouva chez lui une correspondance avec le comité républicain démocratique de Neufchâteau écrite en 1850, et le brouillon d’une lettre envoyée par lui à La Réforme en 1849. Il y déclarait « que toute sa vie, il avait combattu les injustices particulières et qu’on pouvait espérer qui (sic, pour qu’il) ferait tout ce qu’il pourrait pour soutenir une cause qui intéresse les dix-neuf vingtièmes de la société ». Interné politique à Ancenis (Loire-Inférieure), il demanda sa grâce en mars 1853 et l’obtint le 13 avril.
La commission mixte écrivait : " Homme d’une demi éducation, reniant et méprisant son père, ayant dissipé en folles dépenses les sept huitièmes d’une fortune léguée par un prêtre, rêveur socialiste, cherchant par tous les moyens possibles à recruter des sectaires, et en ce moment sous le poids de poursuites pour offense à la personne du Chef de l’Etat. Il fait de son père une victime de ses caprices et le couvre d’ignominie. Il s’est livré à la propagande la plus active et la plus subversive dans l’arrondissement de Neufchâteau et dans le département de la Haute-Marne". (Département des Vosges. État des propositions faites par la Commission départementale à l’égard des individus qui sont l’objet de mesures de sûreté générale, SHD, 7 J 80)

En 1858, il était presque indigent, il avait gardé ses idées et on le considérait comme dangereux en cas de troubles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article31307, notice GAILLARD Louis, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 19 janvier 2015.

SOURCES : Arch. Dép. Vosges, 8 bis M 20, 12 M 12. — Arch. Nat. F/7*/2591 - Dossiers de grâce ; BB/22/165/2 - BB/30/479 - Notes de Gilbert Pavy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément